Historique de la STTR

Le tramway

La réalisation en 1915, d’une ligne de tramway longue de 3.9 milles traduit le goût pour le progrès des gens de Trois-Rivières.

C’est l’administration municipale qui a lancé ce projet d’envergure en 1911.

Pour réaliser le projet, la ville fait appel à une compagnie indépendante, en octobre 1914, soit la « Three Rivers Traction co.»et celle-ci compte parmi ses actionnaires, ceux de deux compagnies détenant pratiquement toute l’énergie électrique dont nous disposions; « North Shore » et « Shawinigan Water & POwer ».

À la fin de l’année 1915, le maire J.A. Tessier, inaugure la première partie du réseau et les « petits chars » partent du garage appelé « car barn » qui était situé au coin de la rue St-Roch et St-Philippe.

En hiver, la circulation des tramways pose des problèmes; la glace prend sur les rails et rend la circulation des voitures dangereuse. Les responsables cherchent une solution et, en 1931, la compagnie décide d’acheter des autobus pour remplacer une partie des tranways.

L’autobus

En 1931, tel qu’annoncé dans le journal de l’époque, l’actif de la « Three Rivers Traction co. » passe entre les mains de la « Compagnie de transport de St-Maurice». Par la même occasion, on annonçait l’achat de quatre autobus des plus modernes, construits pour effectuer le transport des voyageurs dans les villes.

Les nouveaux autobus ont été fabriqués par « Mack Trucks of Canada ltd. » et le perfectionnement sur lequel on insistait à l’époque, était celui du système par les plus gros froids. La ventilation et l’éclairage intérieurs ont reçu beaucoup d’attention des constructeurs. Une lumière forte et uniforme est dispensée dans tout l’autobus.

C’est en 1967 qu’on commence à parler de la municipalisation du transport en commun et c’est à l’été 1975 que l’on assiste à la fin du service privé de transport en commun.

La municipalisation

Tout d’abord à Trois-Rivières 1975, on pouvait lire « Demain le grand jour». En effet, ce n’est pas sans fierté que quinze conducteurs d’autobus de la « Cie de transport St-Maurice », maintenant embauchés par la municipalité de Trois-Rivières, sont allés à Montréal prendre livraison d’autobus loués à la CTCUM afin d’assurer la reprise  du transport à Trois-Rivières. Par la suite, le 19 novembre 1975, trois autobus sillonnent les rues de Cap-de-la-Madeleine. c’est un entrepreneur privé qui offre ce service. À la même époque, la Ville de Trois-Rivières – Ouest annonçait qu’un entrepreneur privé opérerait un transport en commun dans la municipalité.

La CITF

Dans le journal « Le Nouvelliste » du jeudi 11 décembre 1980, on pouvait lire que les autobus de la Corporation Intermunicipale de Transport des Forges entreraient en service à compter du 3 janvier 1981. L’annonce de l’entrée en service du transport en commun intégré aux trois villes vient mettre fin à une longue période d’attente de cinq ans de la part de la population, et d’un travail soutenu de plusieurs administrateurs municipaux.

En 1984, le centre de service de la CITF est construit et regroupe tous les services en un même endroit situé au 2000 rue Bellefeuille à Trois-Rivières. Depuis sa création, les activités de la Corporation comprennent le transport en commun régulier et le transport adapté aux personnes handicapées.

La STTR

Depuis le 1 janvier 2002, et conséquemment à la fusion municipale, la CITF est devenue la STTR, la Société de Transport de Trois-Rivières. Sa mission est d’offrir un service  de mobilité optimale contribuant au développement et à la vitalité de la communauté trifluvienne.